Animauzine, militer pour les animaux
17 août 2011
Par lucelapin
Version imprimable
Version imprimable

Les Puces de Luce Lapin n°999

Charlie Hebdo du 10 août 2010 (p.14)

Gardasil : qui sont les cobayes ?

Réaction d’André Ménache, vétérinaire, directeur d’Antidote Europe, association pour laquelle « aucune espèce n’est un modèle biologique fiable pour une autre » : « Un des plus grands problèmes avec ce vaccin (et d’ailleurs avec les vaccins en général) contre le cancer du col de l’utérus est le fait que les autorités de santé ne savent pas nous donner les chiffres actuels des victimes d’effets secondaires. Les vaccins ressemblent aux médicaments en ce qui concerne le taux d’effets secondaires. Dans le cas du Gardasil, il existe de méchants effets secondaires, comme le syndrome de Guillain-Barré (SGB), qui perturbe le système nerveux. Et puisque les symptômes de SGB peuvent apparaître plusieurs semaines après le vaccin, il se peut que la victime ne se rende pas compte du lien entre ses symptômes et le vaccin. Le cancer du col de l’utérus dû au virus papillome humain n’existe que chez les humains et pas chez les animaux. Selon les informations du fabricant du vaccin, le Gardasil fut testé uniquement sur des rats pour étudier les effets du vaccin sur leur fertilité. Selon le fabricant, il n’y aurait pas d’effets néfastes sur ces animaux.

Ce qui m’étonne le plus est le fait que les autorités de réglementation fassent confiance au fabricant du vaccin pour choisir l’espèce d’animal (le rat) et la lignée de rats (parmi plusieurs centaines de lignées) la plus “propice” afin de montrer que leur produit est sans danger pour les humains ! En fait, les jeunes filles sont les propres cobayes. »

• Antidote Europe, 25 rue Jacques-Callot, 66000 Perpignan, 04 68 80 53 32. Adhésion : 15 euros, http://www.antidote-europe.org

• Textes contre la vivisection sur le site du journal (www.charliehebdo.fr/vivisection), avec André Ménache et Claude Reiss, biologiste moléculaire, directeur de recherche au CNRS durant 40 ans.

Le CRAC Europe affiche à Carcassonne

Du 17 au 25 août, ce sont 32 panneaux de 4 m x 3 qui informeront habitants et touristes de la cruelle réalité de la corrida. Après Alès (30) en mai, Brest (29) en juin et Perpignan (66) en juillet, Carcassonne (11) clôt pour cette année la campagne d’affichage du Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’enfance — soit un total de 118 panneaux. J’y serai mercredi 17 avec le CRAC Europe (www.anticorrida.com) et le Comité audois pour l’abolition des corridas. Grand jeu de cache-cache de l’été : trouvez-nous sous les panneaux ! RV à 15 heures au Bastid Café, place Carnot. 06 75 90 11 93, 06 08 30 80 30.

• Sur www.charliehebdo.fr, « La Puce de la semaine » est un film, que vous présente l’écrivain Jean-Pierre Andrevon : « Earthlings (“Les Terriens”) est un documentaire long métrage sur la dépendance absolue de l’humanité à l’égard des animaux […], mais aussi sur l’irrespect total pour ceux qu’on peut aussi qualifier de “marchandise”. » Et L214 nous apprend dans les « InfosPuce », sur http://www.charliehebdo.fr.infospuce, qu’aux États-Unis un accord a été signé avec les producteurs d’œufs afin d’interdire les cruelles cages conventionnelles. En France, elles seront supprimées à partir de 2012. Enfin, normalement…

• À Cavanna (p. 10) : et non, François, ceux qui abandonnent ne pleurent même pas « un peu »…

Accueil . ACTIONS . RESERVOIR . MILITANTS et SITES WEB . Thèmes
Newsletter . Plan du site . Contact . FAQ

http://animauzine.net/Les-Puces-de-Luce-Lapin-no999.html
Articles Suiv./Préc.
Sur le même thème
/ Réservoir / Médias / Les Puces de Luce Lapin n°999
Plan du site
Newsletter
Contact
FAQ
Accueil