Animauzine, militer pour les animaux
10 août 2011
Par lucelapin
Version imprimable
Version imprimable

Les Puces de Luce Lapin n°998

Charlie Hebdo du 3 août 2011 (p.14)

Où « c’est mieux ailleurs »

La plupart des animaux dits « de cirque » — ainsi que les aficionados nomment « de combat », comme si c’était une « race » à part, les taureaux utilisés pour les corridas — subissent une vie d’esclaves, triste à souffrir, triste à devoir la vivre ainsi prisonniers et maltraités. C’est le cas chez nous. Mais, au Pérou, les hippopotames, les ours, les tigres et les éléphants (entre autres) n’auront dorénavant plus besoin de faire les clowns en équilibre sur un tabouret, ou de sauter dans des cercles de feu, ni de subir quelque numéro contre nature que ce soit afin d’amuser petits (innocents) et grands (coupables).

Divers rapports et enquêtes scientifiques, ainsi que le travail considérable des associations de protection animale, ont conduit le Parlement péruvien à approuver, le 21 juillet, l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques. Dans les deux autres pays latino-américains, le Costa Rica et la Bolivie, c’était déjà chose faite, ainsi que dans la plupart des grandes et moyennes villes du Brésil, qui doit toutefois encore voter une proposition de loi sur le plan national allant dans ce sens (info AnimaNaturalis). Et nous, en France ? À la traîne, comme pour tout ce qui concerne la défense des animaux, considérés comme de bien « sales bêtes », semble-t-il. Plusieurs « Puces » anticirques avec animaux sur le site du journal (http://www.charliehebdo.fr/cirques).

Ici, ça bouge (un peu) au PS

Le 13 juillet a été déposée, au nom du groupe SRC (socialiste, radical, citoyen et divers gauche), par Geneviève Gaillard (heureusement qu’elle est là), députée PS, la proposition de loi n° 3695 pour l’abolition de la corrida. Elle vient s’ajouter à la proposition de loi commune Muriel Marland-Militello (UMP)-Gaillard n° 2735 et à celle du sénateur PS Roland Povinelli, n° 493. Les socialistes, maintenant à l’aise entre gens de gauche soucieux des animaux, vont donc pouvoir réellement montrer leur aversion envers une torture injustifiable pratiquée à des herbivores sous le couvert de « tradition ». Ils sont à ce jour vingt-cinq à avoir engagé leur signature — félicitations et soutien pour cette démarche volontaire. On est nombreux à attendre la suite avec impatience.

Ah, un petit point, mais d’importance, que je souhaite préciser auprès de Martine Aubry, et qui pourra lui être utile lors de sa campagne lorsqu’elle sera interrogée — elle ne manquera pas de l’être — sur le sujet, tout comme elle le fut récemment. Eh bien, non, madame, la corrida n’est pas « une culture française » — et quand bien même elle le serait, abolissons les cultures lorsqu’elles sont mauvaises, car synonymes de cruauté, que ce soit à l’égard des humains comme des animaux —, mais espagnole. Et, tout aussi capital, les Espagnols n’en veulent plus, que ce soit en Catalogne (abolie il y a un an, le 28 juillet) ou en plein « berceau de la tauromachie » : de plus en plus de manifestations de désapprobation dans le pays, et dans le Sud même.

• « Dis, papa, c’est loin, la “tradition locale ?” Tais-toi et torée ! », dans « La Puce de la semaine », sur http://www.charliehebdo.fr, et plainte de la LPO pour l’abattage de quatre cigognes blanches sur http://www.charliehebdo.fr/infospuce

Accueil . ACTIONS . RESERVOIR . MILITANTS et SITES WEB . Thèmes
Newsletter . Plan du site . Contact . FAQ

http://animauzine.net/Les-Puces-de-Luce-Lapin-no998.html
Articles Suiv./Préc.
Sur le même thème
/ Réservoir / Médias / Les Puces de Luce Lapin n°998
Plan du site
Newsletter
Contact
FAQ
Accueil