Animauzine, militer pour les animaux
28 juin 2010
Par lucelapin
Version imprimable
Version imprimable

Les Puces de Luce Lapin n°936

Charlie Hebdo du 26 mai 2010 (p.14)

Une première : buffet végétarien à l’Assemblée nationale

L’élevage des animaux occupe 70 % des surfaces agricoles et est responsable de 18 % des émissions annuelles de gaz à effet de serre (GES) sur la planète, bien plus que tous les transports réunis. La production de viande est à l’origine de la déforestation, de la faim dans le monde, de la souffrance animale, de la pollution, avec des effets sur la santé humaine — tout cela est aujourd’hui scientifiquement démontré. À l’heure où, au nom de la pure raison, il est urgent de réduire la consommation de viande, le 29 avril dernier, dans le cadre du Grenelle II, Yves Cochet, Noël Mamère et François de Rugy, députés Verts, ont proposé un amendement1 afin que soit instaurée dans la restauration collective « une journée hebdomadaire végétarienne (sans viande et sans poisson) ».
Dans le IIe arrondissement de Paris, à l’initiative du maire Vert, Jacques Boutault, les repas servis le mardi dans les cantines scolaires sont végétariens, et très bien accueillis. Un complément d’éducation qui devrait être incontournable dans tous les établissements scolaires.

Soulagement : aucune carotte n’a crié

Amendement rejeté ! La demande sera renouvelée à l’occasion du prochain débat sur la loi de modernisation agricole, a déclaré Yves Cochet (formidable !) mercredi 19 mai à l’Assemblée nationale. Il y organisait, avec Geneviève Gaillard, François Grosdidier et Jacques Muller, à l’initiative de Brigitte Gothière et Sébastien Arsac, du collectif viande.info, un buffet (bio et végétarien2)-débat, et en exposait le thème, « De l’assiette à la planète, enjeux et éthique », dans une brillante allocution. Avec, entre autres intervenants, Yann Arthus-Bertrand, Claude Aubert, Serge Orru, Fabrice Nicolino3, Gérard Bapt. Parler ainsi de « surconsommation et de surproduction de produits d’origine animale en France » en ce lieu, parmi députés et sénateurs présents, est une immense avancée. Invitée, j’y ai entraîné Cabu (p. 4). Ce n’est enfin plus considéré comme entrer en religion… ou dans une secte que de ne manger ni viande ni poisson. Et, contrairement aux idées reçues (à droite… comme à gauche) et à ce que l’on m’oppose encore régulièrement, ce n’est pas « triste » non plus !
À votre appréciation : quatre jours plus tard, la mairie de Paris accueille un « barbecue géant et gratuit », organisé par les artisans bouchers d’Île-de-France, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, et y encourage la consommation de viande.

• Rappel : plus de 3 millions de mammifères et d’oiseaux tués chaque jour en France, 1,111 milliard par an (58 milliards dans le monde).

1. « InfosPuce » du 9 mai : www.charliehebdo.fr/la_puce/infospuce

2. Et même végétalien : sans aucun produit animal. Délicieux buffet (unanimité !) réalisé par le chef Jacques Montagard, conseiller culinaire.

3. À lire : Bidoche. L’industrie de la viande menace le monde (2009), éd. LLL (Les liens qui libèrent).

www.viande.info (06 20 03 32 66), collectif né de L214 (www.l214.com), l’association qui a dénoncé Charal, les élevages intensifs de lapins, les transports de chevreaux, etc.

www.vegetarisme.fr, AVF, Association végétarienne de France, André Méry (06 77 43 64 26).

• L214 et les chevreaux dans « La Puce de la semaine », sur www.charliehebdo.fr, et de nouvelles « InfosPuce ».

Accueil . ACTIONS . RESERVOIR . MILITANTS et SITES WEB . Thèmes
Newsletter . Plan du site . Contact . FAQ

http://animauzine.net/Les-Puces-de-Luce-Lapin-no936.html
Articles Suiv./Préc.
Sur le même thème
/ Réservoir / Médias / Les Puces de Luce Lapin n°936
Plan du site
Newsletter
Contact
FAQ
Accueil