Animauzine, militer pour les animaux
14 février 2008
Par Animauzine Seb
Version imprimable
Version imprimable

Les Puces de Luce Lapin n°816

Charlie Hebdo du 6 février 2008 (p.14)

Combats de coqs : interdits depuis 1929

Depuis cette interdiction, bientôt quatre-vingts ans, on n’en est heureusement plus, en ce XXIe siècle d’humanisme, à se réjouir de « spectacles » de souffrance et de mort animales volontairement provoquées par l’Homme. Et pourtant, en septembre 2006, cinq coqueleux ont organisé des combats clandestins. Sur place, la police a saisi un coq mort et un autre, encore vivant, couvert de sang. Dénoncés par une importante association de protection animale, les organisateurs, malgré leur fuite, ont pu être identifiés puis arrêtés grâce à leurs numéros de plaques d’immatriculation. Ils ont comparu le 20 novembre dernier devant un tribunal, « au chef d’infraction à la loi sur le bien-être animal », pour organisation et participation à des combats. En effet, « depuis 1991, la loi relative à la protection et au bien-être des animaux dispose que quiconque “participe, de quelque manière que ce soit”, y compris les spectateurs, est coupable de maltraitance animale. Les inculpés risquent une peine de 6 mois de prison au maximum et une amende de 5 000 euros ». Le jugement vient d’être rendu (29 janvier). Je vous en donnerai le verdict la semaine prochaine.
J’ai volontairement omis de vous donner une précision capitale. Laquelle ?

Samadet, l’appel à la barbarie

Le 4 février 2007, craignant, et on s’en réjouit, pour leurs sadiques « loisirs », les représentants des entités tauromachiques de France s’étaient réunis dans les Landes pour y lancer « l’appel de Samadet » en direction du Parlement européen, afin de conserver les précieuses subventions allouées aux éleveurs de taureaux destinés aux arènes et préserver ainsi leur prétendue « culture ». Un an plus tard, ce 10 février, rassemblement de la FLAC (Fédération des luttes pour l’abolition des corridas) pour protester contre la première corrida de la saison, une novillada, à Samadet même, au cours de laquelle seront torturés à l’arme blanche puis mis à mort six novillos1. Rendez-vous (nombreux !) à 14 heures devant l’office de tourisme. Contact : 09 60 54 89 06, 06 60 15 02 13. Site : http://www.flac-anticorrida.org

1. Taureaux de moins de quatre ans.

Chasse à courre : abolition !

Sur leur site, www.droitsdesanimaux.net, un avertissement en introduction : « Les armes, les coups ou toute autre forme de violence ne sont pas autorisés lors des opérations menées par le groupe Droits des animaux. » Ces « opérations » concernent le Hunt sabotage, actions qui visent, lors du déroulement d’une chasse à courre, à sauver un animal en s’interposant entre lui et ses poursuivants. Droits des animaux, CVN (Convention vie et nature pour une écologie radicale) et le RAC (Rassemblement antichasse) constituent le Collectif pour l’abolition de la chasse à courre (CACC, http://www.abolitionchasseacourre.org). Pétition à signer en ligne. À suivre ensemble !

Luce Lapin

Accueil . ACTIONS . RESERVOIR . MILITANTS et SITES WEB . Thèmes
Newsletter . Plan du site . Contact . FAQ

http://animauzine.net/Les-Puces-de-Luce-Lapin-no816.html
Articles Suiv./Préc.
Sur le même thème
/ Réservoir / Médias / Les Puces de Luce Lapin n°816
Plan du site
Newsletter
Contact
FAQ
Accueil