Animauzine, militer pour les animaux
8 novembre 2009
Par marjo
Version imprimable
Version imprimable

CHARAL : L’IMAGE A UN PRIX

L214 a besoin de votre soutien financier

L214 a besoin de votre soutien financier

Manger de la viande implique de tuer des animaux. Dans les abattoirs, la souffrance et la peur sont omniprésentes : les lois qui encadrent les procédures de mises à mort permettent de les limiter - sans pour autant les supprimer.

Fin août L214, a rendu publics des vidéos et un dossier sur les pratiques de l’abattoir Charal de Metz. Nous avons pu constater que ces procédures n’étaient pas respectées, provoquant des souffrances accrues aux animaux ainsi abattus.
C’est pourquoi, début septembre, L214 portait plainte contre Charal pour cruauté envers les animaux. La Fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’amis et la SPA ont annoncé leur intention de se constituer partie civile à nos côtés.

Cette « affaire Charal » a fait grand bruit, puisque la vidéo que nous avons tournée en caméra cachée a été vue plus de 120 000 fois sur Internet et a été relayée dans de nombreux médias : Le Républicain Lorrain, France3, Canal +, RTL, RMC, Le Nouvel Obs, Charlie Hebdo, Rue89, 20 minutes, Le Post, Entrevue, etc.

Consulter le dossier complet

Le ministre de l’agriculture choqué par les pratiques de Charal annonce des mesures immédiates !

Brigitte Bardot, indignée par les pratiques révélées par l’enquête de L214, et l’OABA ont écrit à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture. Ce dernier leur a répondu. Dans sa lettre, le ministre indique qu’il a « demandé à l’inspection générale de ce ministère [Agriculture] de conduire un audit interne dans les établissements d’abattage d’animaux de boucherie ». Cet audit devra « analyser les conditions dans lesquelles les contrôles sont réalisés par les services vétérinaires ».

Bruno Le Maire constate que « les dispositions réglementaires existantes ne sont pas suffisamment dissuasives face à des comportements incompatibles avec la protection des animaux dans les abattoirs » et souhaite que : « les actions correctives des dysfonctionnements constatés soient mises en œuvre plus efficacement ».

Consulter les courriers échangés entre Brigitte Bardot et Bruno Le Maire

L214 fait appel à votre générosité

C’est par le travail, sans relâche, d’un groupe de personnes déterminées que les manquements à la législation de Charal ont pu être rendus publics. On oublie trop souvent qu’une association est composée de personnes réunies autour d’un projet commun. Chacune donne à la mesure de ses moyens : du temps, des compétences, des informations ou des idées. C’est ainsi que fonctionne L214. Mais rien ne serait possible sans le soutien des donateurs.

C’est pourquoi votre générosité est essentielle pour que L214 puisse continuer ses investigations et son travail d’information du public.

Vous pouvez soutenir l’association par un don ponctuel ou par des versements périodiques : ils assurent une régularité des ressources à l’association et permettent de programmer les campagnes sur la base d’une estimation plus assurée des moyens disponibles.
Un don de 50 € par exemple, ne vous coûte en réalité que 17 € grâce à la déduction fiscale de 66%(si vous êtes imposable sur le revenu), puisque L214 est une oeuvre d’intérêt général.

Apporter votre soutien dès maintenant est le plus sûr moyen de ne pas oublier.

Continuons à faire de notre mieux pour venir en aide aux animaux. Ils en ont bien besoin !

L’équipe de L214

Accueil . ACTIONS . RESERVOIR . MILITANTS et SITES WEB . Thèmes
Newsletter . Plan du site . Contact . FAQ

http://animauzine.net/CHARAL-L-IMAGE-A-UN-PRIX.html
Articles Suiv./Préc.
Sur le même thème
/ Actions / Propositions - Campagnes / CHARAL : L’IMAGE A UN PRIX
Plan du site
Newsletter
Contact
FAQ
Accueil